EMEA : +33 4 11 93 14 00 - AMERIQUES : +1 801 876 1007 - JAPON : +81 3 4360 5588 - APAC : +61 3 7034 9488 |myYELLOWSCAN

YellowScan Vx-15 fait d'une start-up européenne un acteur majeur en Indonésie

13 mai 2020

L'aviation LiDAR donne un avantage concurrentiel aux entreprises françaises
Pour les études de génie civil et d'exploitation minière à Bali

Arnaud Denisot est un jeune ingénieur en informatique qui a décidé de changer de vie. Il y a quatre ans, il a quitté son emploi à La Défense, la Silicon Valley en région parisienne, et s'est réinstallé dans une société de services de drones dont le siège est à Sanur, à Bali. La nouvelle société, Production de drones à BaliMais les choses ont vraiment décollé quand Arnaud a acheté son premier LiDAR en décembre dernier, lançant avec lui une nouvelle branche cartographique spécialisée de la société appelée MSDI

"Grâce à la Vx-15"Nous pouvons maintenant être un acteur majeur dans les services de LiDAR surveillance des drones en Indonésie, fournir des données précises en corrélation avec les contraintes environnementales que nous rencontrons ici, et intervenir rapidement sur des projets urgents", dit-il. Avant d'acquérir le YellowScan Vx-15, Bali Drone Production faisait voler ses drones Phantom 4Pro ou Mavic 2 et effectuait des cartographies 3D avec des points de contrôle au sol (GCP) et des systèmes de photogrammétrie cinématique en temps réel (RTK). Il est évident que ces équipements s'avéreraient insuffisants.

YellowScan Vx-15 en vol monté sur un DJI M600

 

Le facteur de fiabilité

Le défi majeur auquel Arnaud a dû faire face était celui que de nombreux géomètres rencontrent en Indonésie, pays à la canopée lourde. "La végétation dense ici et le vaste terrain de l'Indonésie sont souvent accidentés et inaccessibles. Nos moyens techniques et nos équipements ne me permettaient pas de fournir des données de qualité à mes clients", dit-il. "J'avais besoin de proposer de nouveaux services haut de gamme à mes clients, d'étendre ma gamme de services et de faire croître mon entreprise dans le domaine industriel. est LiDAR donc rapidement devenu un choix évident".

Le pilotage d'un système léger monté LiDAR sur un drone qui peut facilement pénétrer la voûte pour une cartographie 3D efficace a permis à Arnaud de décrocher son premier gros contrat en avril, en effectuant un relevé de 1 100 hectares pour une entreprise d'huile de palme. Comme il le souligne, "Nous avions besoin d'un système qui puisse pénétrer la canopée, portable et facile à utiliser pour limiter le temps passé sur le terrain et ne pas être encombrant. L'Indonésie étant composée de plusieurs îles, nous sommes régulièrement amenés à prendre l'avion. L'équipement doit donc être compact et respecter les recommandations des compagnies aériennes. Enfin, nous avions besoin d'un système polyvalent, capable de répondre à toutes sortes de demandes, même les plus exigeantes comme dans le domaine du génie civil".

L'ordre de mission du MSDI est arrivé à la onzième heure, Arnaud devant se rendre là où une autre société de cartographie n'avait pas pu mener à bien sa mission en raison d'un incident technique. Lorsque l'entreprise concurrente n'a plus pu faire fonctionner son équipement, Arnaud a dû effectuer des LiDAR levés afin de générer des MNT, des courbes de niveau et des MSDI. Ces plans devaient servir à la mise en place d'une nouvelle mine de charbon pour remplacer l'exploitation actuelle d'huile de palme. De plus, le client voulait qu'Arnaud capture une densité moyenne de 50 points par mètre carré.

Nuages de points de la zone d'étude

Après avoir organisé l'achat de son YellowScanVx-15, Arnaud Denisot est rentré en France pour suivre un LiDAR cours intensif au siège de YellowScan, juste à l'extérieur de la ville ensoleillée de Montpellier. A peine revenu à Bali et ayant pris en main son nouvel équipement, le téléphone a sonné avec la commande de service de dernière minute du client. Nous avons demandé à Arnaud quels étaient pour lui les avantages particuliers du déploiement d'un système YellowScan.

"Certainement pour moi, la facilité d'utilisation et la rapidité de déploiement sur le terrain. Le LiDAR n'a pas besoin d'être connecté à d'autres modules, ni à des batteries externes par rapport à celui de notre concurrentLiDAR. Chaque vol a été un succès, donc le système est fiable et durable - nous n'avons pas eu besoin de refaire la mission [pour obtenir les nuages de points requis]. Les nuages de points sont propres et exacts, et notre client a été très surpris de constater que nos données ne contenaient pas de points de contour/bruit. La cerise sur le gâteau est que la précision va au-delà de nos attentes, car nous avions même à gérer des lignes à haute tension qui étaient clairement visibles, même si la hauteur des vols n'était pas optimisée pour obtenir un tel résultat, le client a donc été agréablement surpris d'avoir plus de données que prévu".

 

Paramètres de la mission

Le 8 avril 2020, sa société a été engagée pour cartographier ou re-cartographier 1 100 hectares de terrain difficile. L'acquisition des données s'est faite en 19 heures seulement, réparties sur quatre jours sur le terrain. Le besoin immédiat du client était de cartographier 277 hectares avant le 15 avril, mais avec le YellowScanVx-15, Arnaud a constaté que le premier défi avait déjà été relevé le 13 avril au matin, et le 15, le travail était terminé.

Le concours n'avait porté que sur une moyenne de 50 hectares par jour, ce qui aurait pris deux semaines pour en recenser 1 000, mais MSDI a couvert 1 100 hectares en 4 jours. Volant par temps de bruine, Arnaud a accompli toute la mission en sept vols matinaux, chaque jour pendant quatre jours. Il a constaté qu'avec le MSDI, Vx-15 ils étaient capables de couvrir jusqu'à 400 à 500 hectares par jour, en ne comptant que sur sept batteries et sans accès à l'électricité pour les recharger.

Arnaud a couvert la première zone en volant à une altitude de 90 mètres, 5m/s, miroir 27hz, tandis que la seconde zone, qui contenait des terrains plus variés, était couverte à partir de 80 mètres agl, 6m/s, miroir 30hz. Pour respecter le besoin du client en matière de densité des nuages de points, l'équipage a volé avec un espacement de 100 mètres entre les lignes et l'exportation du point du nuage a été faite avec 110° de FOV. L'équipement déployé comprenait le YellowScanVx-15, avec un drone Matrice 600 Pro, 2 jeux de batteries TB47 S, 5 jeux TB48 S, pas de caméra.

Les résultats incluent une densité de points moyenne de 50 à 60 points/m2 - une excellente couverture sous la végétation. Arnaud, qui est titulaire de licences de pilote de drone françaises et indonésiennes, déclare que "le logiciel LiDAR et le matériel ont tous fonctionné sans problème". Il souligne le fait que l'urgence de cette première LiDAR mission était grande.

"Le stress pour cette mission était à son comble", dit-il, "car c'était une mission de dernière minute, pour un client exigeant et bien informé, donc nous n'avions pas le droit à l'erreur. Grâce à notre Vx-15, nous avons accompli la mission en un temps record et les résultats ont dépassé nos attentes. Notre client a été surpris par notre efficacité et notre capacité à fournir des données de qualité dans un délai aussi court. Grâce à l', Vx-15 nous pouvons maintenant être un acteur majeur dans les services d'lidar étude des drones en Indonésie".

- Jordan Robert

Dernières nouvelles

Quoi de neuf chez YellowScan
Mapper et Vx - Webinaire en japonais

Mapper et Vx - Webinaire en japonais

WEBINAR Présentation du YellowScan Mapper et du Vx en japonais. Nos utilisateurs japonais auront l'occasion de voir notre série de Vx et notre nouveau...