LiDAR en temps de quarantaine

Ou comment ne pas devenir fou en télétravaillant

Grâce à notre ère numérique, le nouveau coronavirus fait que tout le monde dans le monde partage la même expérience en même temps. Autrement dit, nous sommes tous en état d'alerte pour réduire la courbe de COVID-19, et nous sommes tous sur les médias sociaux et le courrier électronique. Plus nous restons à la maison, plus vite la pandémie passe. Alors qu'est-ce qui ne va pas, tant que nous sommes ensemble dans cette situation ?

Ici à YellowScan, dans le sud de la France, où nous sommes confortablement nichés entre la Méditerranée et les montagnes, nous travaillons principalement à domicile tout en communiquant avec nos avant-postes aux États-Unis, au Japon, en Allemagne et en Australie. Même si notre équipe de production fait bouger les choses au bureau, nous restons en contact étroit avec nos collègues et nos clients :

Ce que disent les clients

Jerrad Burns, technicien en CAO chez Sorrell-Smith Engineering aka 2SEC à West Memphis, Arkansas, nous assure que les choses restent sur la bonne voie. La 2SEC vole en YellowScan Vx-20souvent pour des applications minières. "Nous avons une équipe réduite au bureau et sur le terrain", écrit-il. "Certains d'entre nous, s'ils en sont capables, travaillent à domicile pendant ces périodes, mais sont de garde pour faire avancer les choses en fonction des besoins en matière de conception, d'arpentage ou de construction".

Du Québec, Canada, Véronique Patoine, ingénieur de MVT Geo-SolutionsTout le monde travaille à distance depuis trois semaines maintenant et malheureusement, je pense que ce sera le cas pendant quelques mois vu la situation", note-t-il joyeusement. MVT vole YellowScan Surveyor Et Surveyor Ultra LiDARs pour toute une série d'applications. Elle avoue : "Il est certain que nous avons moins d'opérations sur le terrain pour le moment, mais nous recevons encore des demandes d'évaluation des coûts et d'autres projets en préparation. Nous utilisons ce temps pour réorganiser l'entreprise. Elle se développe très rapidement et nous devons avoir une base solide, des procédures, etc. Nous y travaillons et nous faisons beaucoup d'optimisation et de développement commercial". Toujours enjouée, Véronique ajoute : "Notre équipe est prête pour tout projet lié à la sécurité publique (glissements de terrain, inondations, etc.) !

 

 

De retour à YellowScan

De retour dans la région de Montpellier, Laure Fournier, l'une de nos représentantes commerciales les plus ensoleillées, s'est rapidement adaptée au télétravail :

"Le travail à domicile m'a fait gagner beaucoup de temps en déplacements car j'ai généralement 1h30 pour aller au bureau et revenir. C'est donc un grand avantage au quotidien ! Moins d'émissions de carbone, moins de carburant, plus d'efficacité. Je peux dormir un peu plus mais... j'ai du mal à séparer le temps où je travaille du temps où je suis censé être avec ma famille. J'ai tendance à travailler plus longtemps car je n'ai pas besoin de faire des allers-retours ou de suivre une formation !

Normalement une personne super-sportive qui pratique l'art martial russe du sambo et joue au football européen, Laure qualifie son télétravail de cette façon : "Une des mauvaises choses du travail à distance est que je bouge moins pendant la journée et que je passe beaucoup de temps devant des écrans : ordinateur le jour et télévision le soir pour les soirées cinéma en famille. Ne pas pouvoir sortir trop longtemps signifie ne pas faire de longues promenades à la campagne ou au bord de la plage".

Mais rassurez-vous, Laure ne se repose pas sur ses lauriers. Elle a conclu de bonnes LiDAR affaires pour nous et elle arrive toujours à sortir pour faire de l'exercice de temps en temps.

Inga Heller, représentante américaine de YellowScan, écrit depuis l'Utah, un État froid mais ensoleillé. Inga rapporte que les choses n'ont pas tellement changé pour elle, puisque la plupart de son travail consiste à faire du télétravail avec des clients américains et le siège en France, bien qu'elle dise que les jours de la semaine sont devenus moins distingués pendant la quarantaine.

Son grand changement ?

"Avoir les trois enfants à la maison tout le temps avec l'effort supplémentaire de l'enseignement à domicile de notre aîné. Il aime ça et la charge de travail n'est pas trop lourde. Pour nous remonter le moral, on a des poussins. Elles sont tellement amusantes".

Inga ajoute : "Dans l'Utah, seules les entreprises essentielles sont ouvertes, mais nous avons toujours le droit de nous déplacer pour faire de la randonnée, du vélo, etc. C'est beau d'être dehors. Le printemps est là et la qualité de l'air est meilleure que jamais, les choses semblent calmes et tranquilles. Je profite donc personnellement d'une bonne séance d'entraînement pendant la journée et je travaille la nuit... Pour ma famille, le verrouillage des coronavirus n'a pas été trop mauvais, pour être honnête".

Le représentant commercial de YellowScan en Amérique du Sud, Ernesto Ortiz, qui est basé à Los Angeles, rapporte qu'il n'a jamais vu la ville aussi déserte. (N'oublions pas que la région de L.A. est une vaste mégalopole de près de 20 millions d'habitants). Ernesto fait remarquer que la fermeture a amené les autorités à appliquer la quarantaine et à "fermer des zones publiques comme les plages, les parcs, les terrains de golf et même Disneyland". Heureusement, j'ai eu la chance de pouvoir continuer à me rendre à mon bureau physique pour travailler un jour ou deux de la semaine juste pour sortir de la maison. Un grand point positif est qu'il n'y a pas de circulation sur les autoroutes et que l'environnement est propre ! Le travail à domicile se passe bien".

Alors que les bureaux de YellowScan restent ouverts en équipe réduite pour respecter les exigences de la distanciation sociale (une seule personne par chambre), le président français Emmanuel Macron prédit que le verrouillage national commencera à se relâcher à partir du 11 mai, en fonction des nouveaux conseils du chirurgien général, Jérôme Salomon.

N'hésitez pas à appeler nos bureaux ou à nous contacter par chat ou par e-mail si nous pouvons vous être utiles.

 

 

Contact

Morgane Selve - Directrice de la communication chez YellowScan
Direct Line : +33 4 11 93 14 23

Dernières actus
Quoi de neuf chez YellowScan
Informations COVID-19

Informations COVID-19

Chers collègues et clients, YellowScan participe à l'effort national pour contenir le Coronavirus. Par responsabilité sociale, la plupart de l'équipe...