Pourquoi le LiDAR a-t-il une longueur d'onde spécifique ?

21 juillet 2020

Le saviez-vous ?

LiDAR La longueur d'onde est dans la gamme infrarouge en raison de l'efficacité du détecteur.

 

Parmi toutes les longueurs d'onde existantes, pourquoi utiliser l'infrarouge plutôt que d'autres (UV, visible) ?

La plupart des longueurs d'onde des LiDARs se situent dans la gamme infrarouge, comme c'est le cas pour les systèmes YellowScan : 903 ou 905 nm.

L'un des objectifs du système LiDAR est d'émettre une onde qui n'interfère pas avec les autres capteurs (c'est-à-dire la caméra, l'œil humain). Pour cette raison, la longueur d'onde du LiDAR se situe principalement dans la partie proche infrarouge du spectre électromagnétique (750 nm à 1,5 µm).

Cette gamme est divisée en deux parties : l'une de 750 nm à 1,1 µm et l'autre de 1 µm à 1,5 µm. Pour la première, le meilleur matériau pour le détecteur est le silicium, car il a la meilleure réponse optique dans cette plage. En fait, l'efficacité optique maximale se situe autour de 900 nm. Après cette valeur, l'efficacité chute radicalement près de 0, et c'est pourquoi un autre type de matériau est généralement utilisé pour les longueurs d'onde plus longues (par exemple l'arsenic de gallium (InGaAS)).

Néanmoins, l'InGaAs fonctionne également pour la longueur d'onde de 900 nm avec une bonne efficacité, mais le bruit intrinsèque est plus élevé que pour le silicium. Cela pourrait rendre le nuage de points beaucoup plus bruyant.

Pour les systèmes embarqués tels que ceux de YellowScan, le silicium est un composant approprié pour les capteurs LiDAR (en termes de taille, de prix et d'adaptabilité des composants).

Léa Moussy

N.B. Le contenu de cet article est protégé par le droit d'auteur.

Dernières nouvelles
Quoi de neuf chez YellowScan
WEBINAR | Powerline Monitoring Using LiDAR.

WEBINAR | Powerline Monitoring Using LiDAR.

Dans ce webinaire, nous allons découvrir le système YellowScan Explorer LiDAR et la surveillance des lignes électriques. Regardez le replay maintenant !